Radiologie Paris 6ème
Radiologie Paris 15ème
Imagerie 114
Prendre unrendez-vous
Résultats desexamens

Principe technique :

Examen utilisant les Rayons X de réalisation rapide : 5 à 15 minutes. Les praticiens du centre sont tous Certifiés Personne Compétente en Radioprotection Patients et particulièrement sensibilisés à la réduction maximale des doses délivrées. A chaque fois que cela est possible (sans nuire à la qualité image) les logiciels de réduction de dose sont utilisés permettant une réduction de 30 à 50% comparativement aux protocoles standardisés. Pour les enfants les protocoles ont été spécifiquement optimisés selon les recommandations de la Société Française de radiopédiatrie, la sédation n’est pas nécessaire en raison de la rapidité de l’acquisition des images.

Pour en savoir plus : Société Française de Radiologie : Scanner

Précautions particulières :

Pas de contre-indication hormis la grossesse (sauf cas d’Urgence).

Avant la ménopause et en absence de contraception l’examen doit être réalisé dans les deux premières semaines suivant le début des règles.

En cas d’injection de produit de contraste iodé :

  • toute allergie doit être signalée
  • une étude de la fonction rénale peut être nécessaire selon votre pathologie ou votre âge.
  • certains diabétiques oraux doivent être suspendus pendant 48H00
  • en cas d’allaitement , celui-ci devra être suspendu pendant 24h00.
  • il n’est plus nécessaire d’être à jeun, mais le repas précédent l’examen doit être léger.

Voir la Fiche Technique du Scanner

Certains examens (coloscanner, entéroscanner, etc…) nécessitent une préparation. Celle-ci vous sera précisée lors de la prise de RdV par notre secrétariat.

Effets secondaires :

  • Aucun effet en cas d’absence d’injection. La dose de rayon X reçue est notée sur votre examen et le Compte-rendu.
  • en cas d’injection de produit de contraste iodé, de façon courante lors de l’injection : sensation de chaleur au point d’injection diffusant dans tout le corps, goût métallique dans la bouche, rarement nausées.
  • Réaction d’intolérance non allergique possible au décours immédiat de l’examen, spontanément résolutive
  • Réaction allergique de degré variable, le plus souvent limitée à un urticaire, plus rarement œdème de Quincke ou choc anaphylactique.
  • en cas d’altération de la fonction rénale, chaque cas est discuté en fonction de l’importance de l’examen, en accord avec le médecin prescripteur, avant potentielle injection.
  • une extravasation peut survenir lorsqu’il est nécessaire d’injecter à fort débit. Un traitement locale permet sa résorption.

Remarques :

Tous les examens sont archivés permettant un suivi optimal notamment dans la pathologie carcinologique.

Des logiciels d’interprétation de mesure de volume et de dépistage automatique (CAD) sont utilisés, permettant un suivi RECIST.

Mise à jour le : 16 octobre 2015 par Administration Imagerie 114